Dossier spécial et prioritaire

L'informatique et les systèmes d'imagerie reposent tous sur l'électronique qui elle-même repose sur le réseau électrique. Si la catastrophique éruption solaire du 13 mars 1989 (qui a coûté aux Québécois 735 millions de dollars en moins de quelques minutes) l'éruption de masse coronale du 7 juin 2011 sur le Soleil, quand a elle, m'a définitivement décidé à effectuer une recherche fondamentale à propos de cette dépendances à l'électricité et aux autres récents gadgets électroniques portables.

La recherche suivante (en format PDF) vous permettra de prendre conscience que notre civilisation postmoderne est un immense édifice que nous avons construit sur... du sable!

(Cliquez sur le lien ci-dessous)

La technologie moderne est-elle notre

talon d'Achille

 

Fait surprenant, le président Barack Obama à publié le décret ci-dessous, exactement 2 ans jours pour jours suite à la publication de mon texte original le 13 octobre 2014. Il est à noter que ma recherche sommaire a aussi été publiée dans la revue scientifique internationale CEP, publiée dans 20 pays (C.E.P. no. 71, de mai 2015). Notez que la traduction en français est à la fin de cette page.

_____________________________________________________________________________

        The White House
 
 
The White House
Office of the Press Secretary
For Immediate Release

Executive Order -- Coordinating Efforts to Prepare the Nation for Space Weather Events

EXECUTIVE ORDER
- - - - - - -
COORDINATING EFFORTS TO PREPARE
THE NATION FOR SPACE WEATHER EVENTS

By the authority vested in me as President by the Constitution and the laws of the United States of America, and to prepare the Nation for space weather events, it is hereby ordered as follows:

Section 1. Policy. Space weather events, in the form of solar flares, solar energetic particles, and geomagnetic disturbances, occur regularly, some with measurable effects on critical infrastructure systems and technologies, such as the Global Positioning System (GPS), satellite operations and communication, aviation, and the electrical power grid. Extreme space weather events -- those that could significantly degrade critical infrastructure -- could disable large portions of the electrical power grid, resulting in cascading failures that would affect key services such as water supply, healthcare, and transportation. Space weather has the potential to simultaneously affect and disrupt health and safety across entire continents. Successfully preparing for space weather events is an all-of-nation endeavor that requires partnerships across governments, emergency managers, academia, the media, the insurance industry, non-profits, and the private sector.

It is the policy of the United States to prepare for space weather events to minimize the extent of economic loss and human hardship. The Federal Government must have (1) the capability to predict and detect a space weather event, (2) the plans and programs necessary to alert the public and private sectors to enable mitigating actions for an impending space weather event, (3) the protection and mitigation plans, protocols, and standards required to reduce risks to critical infrastructure prior to and during a credible threat, and (4) the ability to respond to and recover from the effects of space weather. Executive departments and agencies (agencies) must coordinate their efforts to prepare for the effects of space weather events.

Sec. 2. Objectives. This order defines agency roles and responsibilities and directs agencies to take specific actions to prepare the Nation for the hazardous effects of space weather. These activities are to be implemented in conjunction with those identified in the 2015 National Space Weather Action Plan (Action Plan) and any subsequent updates. Implementing this order and the Action Plan will require the Federal Government to work across agencies and to develop, as appropriate, enhanced and innovative partnerships with State, tribal, and local governments; academia; non-profits; the private sector; and international partners. These efforts will enhance national preparedness and speed the creation of a space-weather-ready Nation.

Sec. 3. Coordination. (a) The Director of the Office of Science and Technology Policy (OSTP), in consultation with the Assistant to the President for Homeland Security and Counterterrorism and the Director of the Office of Management and Budget (OMB), shall coordinate the development and implementation of Federal Government activities to prepare the Nation for space weather events, including the activities established in section 5 of this order and the recommendations of the National Science and Technology Council (NSTC), established by Executive Order 12881 of November 23, 1993 (Establishment of the National Science and Technology Council).

(b) To ensure accountability for and coordination of research, development, and implementation of activities identified in this order and in the Action Plan, the NSTC shall establish a Space Weather Operations, Research, and Mitigation Subcommittee (Subcommittee). The Subcommittee member agencies shall conduct activities to advance the implementation of this order, to achieve the goals identified in the 2015 National Space Weather Strategy and any subsequent updates, and to coordinate and monitor the implementation of the activities specified in the Action Plan and provide subsequent updates.

Sec. 4. Roles and Responsibilities. To the extent permitted by law, the agencies below shall adopt the following roles and responsibilities, which are key to ensuring enhanced space weather forecasting, situational awareness, space weather preparedness, and continuous Federal Government operations during and after space weather events.

(a) The Secretary of Defense shall ensure the timely provision of operational space weather observations, analyses, forecasts, and other products to support the mission of the Department of Defense and coalition partners, including the provision of alerts and warnings for space weather phenomena that may affect weapons systems, military operations, or the defense of the United States.

(b) The Secretary of the Interior shall support the research, development, deployment, and operation of capabilities that enhance the understanding of variations of the Earth's magnetic field associated with solar-terrestrial interactions.

(c) The Secretary of Commerce shall:

(i) provide timely and accurate operational space weather forecasts, watches, warnings, alerts, and real-time space weather monitoring for the government, civilian, and commercial sectors, exclusive of the responsibilities of the Secretary of Defense; and

(ii) ensure the continuous improvement of operational space weather services, utilizing partnerships, as appropriate, with the research community, including academia and the private sector, and relevant agencies to develop, validate, test, and transition space weather observation platforms and models from research to operations and from operations to research.

(d) The Secretary of Energy shall facilitate the protection and restoration of the reliability of the electrical power grid during a presidentially declared grid security emergency associated with a geomagnetic disturbance pursuant to 16 U.S.C. 824o-1.

(e) The Secretary of Homeland Security shall:

(i) ensure the timely redistribution of space weather alerts and warnings that support national preparedness, continuity of government, and continuity of operations; and

(ii) coordinate response and recovery from the effects of space weather events on critical infrastructure and the broader community.

(f) The Administrator of the National Aeronautics and Space Administration (NASA) shall:

(i) implement and support a national research program to understand the Sun and its interactions with Earth and the solar system to advance space weather modeling and prediction capabilities applicable to space weather forecasting;

(ii) develop and operate space-weather-related research missions, instrument capabilities, and models; and

(iii) support the transition of space weather models and technology from research to operations and from operations to research.

(g) The Director of the National Science Foundation (NSF) shall support fundamental research linked to societal needs for space weather information through investments and partnerships, as appropriate.

(h) The Secretary of State, in consultation with the heads of relevant agencies, shall carry out diplomatic and public diplomacy efforts to strengthen global capacity to respond to space weather events.

(i) The Secretaries of Defense, the Interior, Commerce, Transportation, Energy, and Homeland Security, along with the Administrator of NASA and the Director of NSF, shall work together, consistent with their ongoing activities, to develop models, observation systems, technologies, and approaches that inform and enhance national preparedness for the effects of space weather events, including how space weather events may affect critical infrastructure and change the threat landscape with respect to other hazards.

(j) The heads of all agencies that support National Essential Functions, defined by Presidential Policy Directive 40 (PPD-40) of July 15, 2016 (National Continuity Policy), shall ensure that space weather events are adequately addressed in their all-hazards preparedness planning, including mitigation, response, and recovery, as directed by PPD-8 of March 30, 2011 (National Preparedness).

(k) NSTC member agencies shall coordinate through the NSTC to establish roles and responsibilities beyond those identified in section 4 of this order to enhance space weather preparedness, consistent with each agency's legal authority.

Sec. 5. Implementation. (a) Within 120 days of the date of this order, the Secretary of Energy, in consultation with the Secretary of Homeland Security, shall develop a plan to test and evaluate available devices that mitigate the effects of geomagnetic disturbances on the electrical power grid through the development of a pilot program that deploys such devices, in situ, in the electrical power grid. After the development of the plan, the Secretary shall implement the plan in collaboration with industry. In taking action pursuant to this subsection, the Secretaries of Energy and Homeland Security shall consult with the Chairman of the Federal Energy Regulatory Commission.

(b) Within 120 days of the date of this order, the heads of the sector-specific agencies that oversee the lifeline critical infrastructure functions as defined by the National Infrastructure Protection Plan of 2013 -- including communications, energy, transportation, and water and wastewater systems -- as well as the Nuclear Reactors, Materials, and Waste Sector, shall assess their executive and statutory authority, and limits of that authority, to direct, suspend, or control critical infrastructure operations, functions, and services before, during, and after a space weather event. The heads of each sector-specific agency shall provide a summary of these assessments to the Subcommittee.

(c) Within 90 days of receipt of the assessments ordered in section 5(b) of this order, the Subcommittee shall provide a report on the findings of these assessments with recommendations to the Director of OSTP, the Assistant to the President for Homeland Security and Counterterrorism, and the Director of OMB. The assessments may be used to inform the development and implementation of policy establishing authorities and responsibilities for agencies in response to a space weather event.

(d) Within 60 days of the date of this order, the Secretaries of Defense and Commerce, the Administrator of NASA, and the Director of NSF, in collaboration with other agencies as appropriate, shall identify mechanisms for advancing space weather observations, models, and predictions, and for sustaining and transitioning appropriate capabilities from research to operations and operations to research, collaborating with industry and academia to the extent possible.

(e) Within 120 days of the date of this order, the Secretaries of Defense and Commerce shall make historical data from the GPS constellation and other U.S. Government satellites publicly available, in accordance with Executive Order 13642 of May 9, 2013 (Making Open and Machine Readable the New Default for Government Information), to enhance model validation and improvements in space weather forecasting and situational awareness.

(f) Within 120 days of the date of this order, the Secretary of Homeland Security, through the Administrator of the Federal Emergency Management Agency and in coordination with relevant agencies, shall lead the development of a coordinated Federal operating concept and associated checklist to coordinate Federal assets and activities to respond to notification of, and protect against, impending space weather events. Within 180 days of the publication of the operating concept and checklist, agencies shall develop operational plans documenting their procedures and responsibilities to prepare for, protect against, and mitigate the effects of impending space weather events, in support of the Federal operating concept and compatible with the National Preparedness System described in PPD-8.

Sec. 6. Stakeholder Engagement. The agencies identified in this order shall seek public-private and international collaborations to enhance observation networks, conduct research, develop prediction models and mitigation approaches, enhance community resilience and preparedness, and supply the services necessary to protect life and property and promote economic prosperity, as consistent with law.

Sec. 7. Definitions. As used in this order:

(a) "Prepare" and "preparedness" have the same meaning they have in PPD-8. They refer to the actions taken to plan, organize, equip, train, and exercise to build and sustain the capabilities necessary to prevent, protect against, mitigate the effects of, respond to, and recover from those threats that pose the greatest risk to the security of the Nation. This includes the prediction and notification of space weather events.

(b) "Space weather" means variations in the space environment between the Sun and Earth (and throughout the solar system) that can affect technologies in space and on Earth. The primary types of space weather events are solar flares, solar energetic particles, and geomagnetic disturbances.

(c) "Solar flare" means a brief eruption of intense energy on or near the Sun's surface that is typically associated with sunspots.

(d) "Solar energetic particles" means ions and electrons ejected from the Sun that are typically associated with solar eruptions.

(e) "Geomagnetic disturbance" means a temporary disturbance of Earth's magnetic field resulting from solar activity.

(f) "Critical infrastructure" has the meaning provided in section 1016(e) of the USA Patriot Act of 2001 (42 U.S.C. 5195c(e)), namely systems and assets, whether physical or virtual, so vital to the United States that the incapacity or destruction of such systems and assets would have a debilitating impact on security, national economic security, national public health or safety, or any combination of those matters.

(g) "Sector-Specific Agency" means the agencies designated under PPD-21 of February 12, 2013 (Critical Infrastructure Security and Resilience), or any successor directive, to be responsible for providing institutional knowledge and specialized expertise as well as leading, facilitating, or supporting the security and resilience programs and associated activities of its designated critical infrastructure sector in the all-hazards environment. Sec. 8. General Provisions.

(a) Nothing in this order shall be construed to impair or otherwise affect:

(i) the authority granted by law to an agency, or the head thereof; or (ii) the functions of the Director of OMB relating to budgetary, administrative, or legislative proposals.

(b) This order shall be implemented consistent with applicable law and subject to the availability of appropriations.

(c) This order is not intended to, and does not, create any right or benefit, substantive or procedural, enforceable at law or in equity by any party against the United States, its departments, agencies, or entities, its officers, employees, or agents, or any other person.

BARACK OBAMA

Source : https://obamawhitehouse.archives.gov/the-press-office/2016/10/13/executive-order-coordinating-efforts-prepare-nation-space-weather-events

 

[Pour ceux et celles qui penvent encore lire entre les lignes, de tels préparatifs sont 100% identiques à ceux requis pour une guerre nucléaire...]

_____________________________________________________________________________

Traduction française par Google translate :

Décret exécutif - Coordination des efforts pour préparer la nation aux événements météorologiques spatiaux

DÉCRET EXÉCUTIF
- - - - - - -
COORDINATION DES EFFORTS DE PRÉPARATION DE
LA NATION AUX ÉVÉNEMENTS MÉTÉO SPATIAUX

Par l'autorité qui m'est confiée en tant que président par la Constitution et les lois des États-Unis d'Amérique, et pour préparer la Nation aux événements météorologiques spatiaux, il est ordonné comme suit:

Section 1. Politique. Des événements météorologiques spatiaux, sous la forme d'éruptions solaires, de particules énergétiques solaires et de perturbations géomagnétiques, se produisent régulièrement, certains avec des effets mesurables sur les systèmes et technologies d'infrastructures critiques, tels que le système de positionnement mondial (GPS), les opérations et communications par satellite, l'aviation, et le réseau électrique. Les événements météorologiques spatiaux extrêmes - ceux qui pourraient dégrader considérablement les infrastructures critiques - pourraient désactiver de grandes parties du réseau électrique, entraînant des défaillances en cascade qui affecteraient des services clés tels que l'approvisionnement en eau, les soins de santé et les transports. La météo spatiale a le potentiel d'affecter et de perturber simultanément la santé et la sécurité sur des continents entiers.

C'est la politique des États-Unis de se préparer aux événements météorologiques spatiaux afin de minimiser l'étendue des pertes économiques et des difficultés humaines. Le gouvernement fédéral doit avoir (1) la capacité de prévoir et de détecter un événement météorologique spatial, (2) les plans et programmes nécessaires pour alerter les secteurs public et privé afin de permettre des mesures d'atténuation pour un événement météorologique spatial imminent, (3) la protection et les plans, protocoles et normes d'atténuation nécessaires pour réduire les risques pour les infrastructures critiques avant et pendant une menace crédible, et (4) la capacité de réagir aux effets de la météo spatiale et de s'en remettre. Les ministères et organismes exécutifs (agences) doivent coordonner leurs efforts pour se préparer aux effets des événements météorologiques spatiaux.

Seconde. 2. Objectifs. Cet arrêté définit les rôles et les responsabilités des agences et ordonne aux agences de prendre des mesures spécifiques pour préparer la Nation aux effets dangereux de la météo spatiale. Ces activités doivent être mises en œuvre conjointement avec celles identifiées dans le Plan d'action national de météorologie spatiale 2015 (Plan d'action) et toutes les mises à jour ultérieures. La mise en œuvre de cette ordonnance et du plan d'action obligera le gouvernement fédéral à collaborer avec toutes les agences et à développer, le cas échéant, des partenariats améliorés et innovants avec les gouvernements des États, tribaux et locaux; le milieu universitaire; sans but lucratif; le secteur privé; et partenaires internationaux. Ces efforts permettront d'améliorer la préparation nationale et d'accélérer la création d'une nation prête pour la météo spatiale.

Seconde. 3. Coordination. a) Le directeur du Bureau de la politique scientifique et technologique (OSTP), en consultation avec l'assistant du président pour la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme et le directeur du bureau de la gestion et du budget (OMB), coordonne l'élaboration et la mise en œuvre des activités du gouvernement fédéral pour préparer la Nation aux événements météorologiques spatiaux, y compris les activités établies à l'article 5 du présent arrêté et les recommandations du Conseil national des sciences et de la technologie (NSTC), établies par l'ordonnance 12881 du 23 novembre 1993 (création de le Conseil national des sciences et de la technologie).

b) Pour assurer la responsabilité et la coordination de la recherche, du développement et de la mise en œuvre des activités identifiées dans le présent ordre et dans le plan d'action, le NSTC créera un sous-comité des opérations, de la recherche et de l'atténuation de la météorologie spatiale (sous-comité). Les agences membres du sous-comité mèneront des activités pour faire avancer la mise en œuvre de cette ordonnance, pour atteindre les objectifs identifiés dans la stratégie nationale de météorologie spatiale de 2015 et toute mise à jour ultérieure, et pour coordonner et surveiller la mise en œuvre des activités spécifiées dans le plan d'action et fournir mises à jour.

Seconde. 4. Rôles et responsabilités. Dans la mesure permise par la loi, les agences ci-dessous doivent assumer les rôles et responsabilités suivants, qui sont essentiels pour assurer des prévisions météorologiques spatiales améliorées, une connaissance de la situation, une préparation aux conditions météorologiques spatiales et des opérations continues du gouvernement fédéral pendant et après les événements météorologiques spatiaux.

a) Le Secrétaire à la défense veille à fournir en temps voulu des observations, des analyses, des prévisions et d'autres produits météorologiques spatiaux opérationnels pour soutenir la mission du Département de la défense et des partenaires de la coalition, y compris la fourniture d'alertes et d'avertissements concernant les phénomènes météorologiques spatiaux qui: peut affecter les systèmes d'armes, les opérations militaires ou la défense des États-Unis.

b) Le Secrétaire à l'intérieur soutiendra la recherche, le développement, le déploiement et l'exploitation de capacités qui améliorent la compréhension des variations du champ magnétique terrestre associées aux interactions solaire-terrestre.

c) Le secrétaire au commerce:

(i) fournir des prévisions météorologiques spatiales opérationnelles, des montres, des avertissements, des alertes et une surveillance météorologique spatiale en temps réel pour les secteurs gouvernemental, civil et commercial, à l'exclusion des responsabilités du Secrétaire à la défense; et

(ii) assurer l'amélioration continue des services opérationnels de météorologie spatiale, en utilisant, le cas échéant, des partenariats avec la communauté de la recherche, y compris le monde universitaire et le secteur privé, et les organismes concernés pour développer, valider, tester et faire évoluer les plateformes et modèles d'observation de la météorologie spatiale à partir de de la recherche aux opérations et des opérations à la recherche.

(d) Le Secrétaire à l'énergie facilitera la protection et la restauration de la fiabilité du réseau électrique lors d'une urgence de sécurité du réseau déclarée par le président associée à une perturbation géomagnétique conformément à 16 USC 824o-1.

e) Le secrétaire à la sécurité intérieure:

i) assurer la redistribution en temps opportun des alertes et des alertes météorologiques spatiales qui soutiennent la préparation nationale, la continuité du gouvernement et la continuité des opérations; et

(ii) coordonner la réponse et la récupération des effets des événements météorologiques spatiaux sur les infrastructures essentielles et la communauté au sens large.

f) L'administrateur de la National Aeronautics and Space Administration (NASA) doit:

i) mettre en œuvre et soutenir un programme national de recherche pour comprendre le Soleil et ses interactions avec la Terre et le système solaire afin de faire progresser les capacités de modélisation et de prévision météorologiques spatiales applicables aux prévisions météorologiques spatiales;

ii) élaborer et exploiter des missions de recherche, des capacités d'instruments et des modèles liés à la météorologie spatiale; et

(iii) soutenir la transition des modèles et technologies de météorologie spatiale de la recherche aux opérations et des opérations à la recherche.

g) Le directeur de la National Science Foundation (NSF) soutiendra la recherche fondamentale liée aux besoins de la société en matière de météorologie spatiale par le biais d'investissements et de partenariats, selon qu'il convient.

h) Le Secrétaire d'État, en consultation avec les chefs des organismes compétents, déploie des efforts diplomatiques et de diplomatie ouverte pour renforcer la capacité mondiale de réagir aux événements météorologiques spatiaux.

(i) Les secrétaires de la défense, de l'intérieur, du commerce, des transports, de l'énergie et de la sécurité intérieure, ainsi que l'administrateur de la NASA et le directeur de la NSF, travailleront ensemble, conformément à leurs activités en cours, pour développer des modèles, des systèmes d'observation, technologies et approches qui informent et améliorent la préparation nationale aux effets des événements météorologiques spatiaux, y compris la façon dont les événements météorologiques spatiaux peuvent affecter les infrastructures essentielles et changer le paysage des menaces par rapport à d'autres dangers.

(j) Les chefs de tous les organismes qui soutiennent les fonctions essentielles nationales, définies par la directive politique présidentielle 40 (PPD-40) du 15 juillet 2016 (politique nationale de continuité), doivent veiller à ce que les événements météorologiques spatiaux soient correctement pris en compte dans tous leurs risques. la planification de la préparation, y compris l'atténuation, l'intervention et le rétablissement, conformément aux directives du PPD-8 du 30 mars 2011 (préparation nationale).

(k) Les agences membres du NSTC doivent se coordonner par le biais du NSTC pour établir des rôles et des responsabilités autres que ceux identifiés dans la section 4 de la présente ordonnance afin d'améliorer la préparation aux conditions météorologiques spatiales, conformément à l'autorité légale de chaque agence.

Seconde. 5. Mise en œuvre. a) Dans les 120 jours suivant la date de la présente ordonnance, le secrétaire à l'énergie, en consultation avec le secrétaire à la sécurité intérieure, élabore un plan pour tester et évaluer les dispositifs disponibles qui atténuent les effets des perturbations géomagnétiques sur le réseau électrique par le biais le développement d'un programme pilote de déploiement de tels dispositifs, in situ, dans le réseau électrique. Après l'élaboration du plan, le secrétaire met en œuvre le plan en collaboration avec l'industrie. En prenant des mesures en vertu de cette sous-section, les secrétaires de l'énergie et de la sécurité intérieure doivent consulter le président de la Commission fédérale de réglementation de l'énergie.

(b) Dans les 120 jours suivant la date de la présente ordonnance, les chefs des agences sectorielles qui supervisent les fonctions des infrastructures vitales essentielles telles que définies par le Plan national de protection des infrastructures de 2013 - y compris les communications, l'énergie, les transports et l'eau et les systèmes de traitement des eaux usées - ainsi que le secteur des réacteurs nucléaires, des matériaux et des déchets, évalueront leur autorité exécutive et statutaire, et les limites de cette autorité, pour diriger, suspendre ou contrôler les opérations, les fonctions et les services des infrastructures critiques avant, pendant, et après un événement météorologique spatial. Les chefs de chaque agence sectorielle fournissent un résumé de ces évaluations au sous-comité.

c) Dans les 90 jours suivant la réception des évaluations ordonnées à l'article 5 b) de la présente ordonnance, le Sous-comité présente un rapport sur les conclusions de ces évaluations avec des recommandations au directeur de l'OSTP, l'assistant du président de la sécurité intérieure. et contre-terrorisme, et le directeur de l'OMB. Les évaluations peuvent être utilisées pour éclairer l'élaboration et la mise en œuvre de politiques établissant les pouvoirs et les responsabilités des agences en réponse à un événement météorologique spatial.

d) Dans les 60 jours suivant la date de la présente ordonnance, les secrétaires à la défense et au commerce, l'administrateur de la NASA et le directeur de la NSF, en collaboration avec d'autres organismes, selon le cas, identifieront les mécanismes permettant de faire progresser les observations, modèles, et les prévisions, et pour maintenir et faire passer les capacités appropriées de la recherche aux opérations et des opérations à la recherche, en collaborant avec l'industrie et le milieu universitaire dans la mesure du possible.

(e) Dans les 120 jours suivant la date de la présente ordonnance, les secrétaires à la défense et au commerce rendront publiques les données historiques de la constellation GPS et des autres satellites du gouvernement américain, conformément à l'ordonnance 13642 du 9 mai 2013 (Making Open and Lisible à la machine, la nouvelle valeur par défaut pour les informations gouvernementales), pour améliorer la validation du modèle et les améliorations des prévisions météorologiques spatiales et de la connaissance de la situation.

(f) Dans les 120 jours suivant la date de la présente ordonnance, le secrétaire à la sécurité intérieure, par l'intermédiaire de l'administrateur de l'Agence fédérale de gestion des urgences et en coordination avec les organismes compétents, dirigera l'élaboration d'un concept opérationnel fédéral coordonné et d'une liste de contrôle associée pour coordonner Actifs et activités du gouvernement fédéral pour répondre à la notification des événements météorologiques spatiaux imminents et se protéger contre ceux-ci. Dans les 180 jours suivant la publication du concept d'exploitation et de la liste de contrôle, les agences doivent élaborer des plans opérationnels documentant leurs procédures et responsabilités pour se préparer, se protéger contre et atténuer les effets des événements météorologiques spatiaux imminents, à l'appui du concept d'exploitation fédéral et compatible avec le système national de préparation décrit dans PPD-8.

Seconde. 6. Engagement des parties prenantes. Les agences identifiées dans cette ordonnance doivent rechercher des collaborations publiques-privées et internationales pour améliorer les réseaux d'observation, mener des recherches, développer des modèles de prévision et des approches d'atténuation, améliorer la résilience et la préparation des communautés, et fournir les services nécessaires pour protéger la vie et les biens et promouvoir la prospérité économique, conforme à la loi.

Seconde. 7. Définitions. Tel qu'utilisé dans cet ordre:

a) "Préparer" et "préparation" ont la même signification que dans PPD-8. Ils se réfèrent aux mesures prises pour planifier, organiser, équiper, former et exercer afin de construire et de maintenir les capacités nécessaires pour prévenir, protéger contre, atténuer les effets des menaces, y répondre et se remettre des menaces qui présentent le plus grand risque pour le sécurité de la Nation. Cela comprend la prévision et la notification des événements météorologiques spatiaux.

b) "Météo spatiale", les variations de l'environnement spatial entre le Soleil et la Terre (et dans tout le système solaire) qui peuvent affecter les technologies spatiales et terrestres. Les principaux types d'événements météorologiques spatiaux sont les éruptions solaires, les particules énergétiques solaires et les perturbations géomagnétiques.

(c) "éruption solaire", une brève éruption d'énergie intense sur ou près de la surface du soleil qui est généralement associée aux taches solaires.

d) "particules énergétiques solaires", les ions et les électrons éjectés du soleil qui sont généralement associés aux éruptions solaires.

e) "perturbation géomagnétique", une perturbation temporaire du champ magnétique terrestre résultant de l'activité solaire.

(f) «Infrastructure critique» a le sens prévu à l'article 1016 (e) du USA Patriot Act de 2001 (42 USC 5195c (e)), à savoir les systèmes et les actifs, physiques ou virtuels, si vitaux pour les États-Unis que l'incapacité ou la destruction de ces systèmes et actifs aurait un effet débilitant sur la sécurité, la sécurité économique nationale, la santé ou la sécurité publique nationale ou toute combinaison de ces questions.

(g) «Agence sectorielle» désigne les agences désignées en vertu du PPD-21 du 12 février 2013 (Sécurité et résilience des infrastructures critiques), ou toute directive qui lui succédera, pour être chargées de fournir les connaissances institutionnelles et l'expertise spécialisée ainsi que de diriger, faciliter ou soutenir les programmes de sécurité et de résilience et les activités connexes de son secteur d'infrastructures critiques désigné dans un environnement tous risques. Seconde. 8. Dispositions générales.

(a) Rien dans la présente ordonnance ne doit être interprété comme portant atteinte ou autrement affectant:

i) l'autorité conférée par la loi à une agence ou à son responsable; ou (ii) les fonctions du directeur de l'OMB concernant les propositions budgétaires, administratives ou législatives.

(b) La présente ordonnance sera exécutée conformément à la loi applicable et sous réserve de la disponibilité des crédits.

(c) La présente ordonnance n'est pas destinée à créer et ne crée aucun droit ou avantage, substantiel ou procédural, exécutoire en droit ou en équité par une partie contre les États-Unis, ses départements, agences ou entités, ses dirigeants, employés , ou des agents, ou toute autre personne.

 

BARACK OBAMA

 

THE WHITE HOUSE,
13 octobre 2016.

 

 

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données